Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  
Le forum est ouvert, les inscriptions peuvent débuter et l'annonce sera fini bientôt !

Partagez  | 
 

 Open your eyes, everything will be okay {ANDREW}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Spider LilyUne admin déjantée mais vous l'adorez !
avatarLily K. Anderson
Spider Lily

Une admin déjantée mais vous l'adorez !

✗ En Messages : 1187
✗ Ici depuis : 20/09/2009
✗ Ton Age : 33
✗ Ton Quartier : Alamo Square
✗ Mon Job : Agent du F.B.I.

En savoir plus sur moi
✗ Ce qu'il y a à dire sur moi:
✗ Dédicaces:

MessageSujet: Open your eyes, everything will be okay {ANDREW}   Jeu 25 Fév - 20:05

    Il s'est passé tellement de choses en quelques années, j'ai retrouvé l'homme que j'aimais, un boulot que j'adore, une famille uni, ma famille aussi mais j'ai également perdu beaucoup comme une amie, une meilleure amie pour être précise, mon boulot ou presque et le droit d'agrandir ma famille. Le pire c'est surement que tout cela est encore et toujours à cause de la mafia, c'est bien triste et parfois je commence même à avoir des actes paranoïaque comme regarder dernièrement moi, fermer les portes et même le verrou de la voiture et pourtant je n'étais pas aussi effraye mais surement qu'on n'a peur de la mort, une fois qu'on a vu défilé notre vie devant les yeux. Alors que j'étais passé prendre Kellian à l'école après avoir été chercher Drew à la prison de San Francisco... s'était la première fois que j'étais sortis de la même depuis que j'avais appris ne plus pouvoir avoir d'enfant sans même savoir que je l'étais déjà. A peine rentré, machinalement j'étais en train de cuisiner un sauce au basilic pour accompagner des pennes. Rien que comme cela, on pourrait croire que je me porte bien et que je vais très bien mais au contraire, je le garde pour moi. On dit toujours qu'un sourire cachait beaucoup de souffrance quand il se forçait et bien même si je sais que tout le monde le voit, je souris et me force à tenir le cap... même si je ne crois as le tenir. Il est évident que l'on se demande ou est passé la joie de vivre que j'avais alors que chaque matin, les erreurs que j'avais commise revenait à ma mémoire lorsque je me réveillais ou apercevait la cicatrice que la balle avait laissé. Vous ne vous êtes jamais demandé comment vous vous étiez retrouvés là à vous êtes ? Parfois, je me demandais ce qui se serait produits si ce matin là, je n'avais pas décidé de ne plus réfléchir et foncer dans le tas, comme les hommes et bien je n'avais pas réfléchis avec mon cerveau et encore moins avec mon cœur mais avec quoi ?

    Voir Drew lors de sa sortie de prison m'avait fait un bien fou car au fond, il était là avant pour me conseiller et j'étais si perdue dans mon job quand il n'était plus parmi nous. Je crois que j'étais la personne qui lui a surement rendu le plus de visite et il faut dire que ces 6 derniers mois, j'avais le temps pour le faire mais bon, c'est ça l'amitié et puis je savais qu'il avait besoin de compagnie mais aller le chercher m'avait donné une raison de sortir et de voir le soleil, cela n'arrachait pas beaucoup mes problèmes. Terrifié par un simple bruit, je devenais folle... je savais bien ou était maintenant le dossier et je l'avais laissé à mon bureau, au chaud car je ne voulais pas le laisser dans la maison de mes parents qui étaient si vide depuis leur départ de San Francisco et ce dossier s'y trouve depuis 6 mois en sécurité mais au fond, j'avais peur que quelqu'un découvre tout et s'en prenne à ma famille, je m'en foutais de souffrir pour autant qu'elle survivait à tout ! Alors que je coupais sagement un oignon en petit morceau, j'entendis un bruit de porte soudain... je sursauta et me coupa le doigt, je ne savais pas pourquoi je me révélais aussi facilement peureuse et agité enfin encore plus depuis mes premiers mois après la mission suicide que j'avais commandé. Soudainement et réagissant humainement, je cria un "aille" pas trop fort pour ne pas inquiéter Kellian qui jouait sagement dans sa chambre à l'étage supérieur.

    - Aille... je suis vraiment idiote.

    Je savais que ce n'était pas un vilain mafieux qui rentrait mais j'avais simplement été surprise ce qui m'arrive souvent. Beaucoup de psychologue diraient que c'est un traumatisme comme un autre mais je pense que c'est faux pour ma part, c'est simplement comme ça. Je me dirigea tranquillement vers le robinet laissant couler de l'eau sur mon doigt blessé, le pouce pour être précise, une légére petite coupure, rien de grave mais comme toujours cela saignait enfin cela ne demande pas d'aller aux urgences mais la vue du sang m'affaiblit et me donna le tournis soudainement.

___________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew ▌Un père et un homme comblé
avatarAndrew M. Anderson
Andrew ▌Un père et un homme comblé

✗ En Messages : 209
✗ Ici depuis : 30/09/2009
✗ Ton Age : 30
✗ Ton Quartier : Aloma Square
✗ Mon Job : Inspecteur

En savoir plus sur moi
✗ Ce qu'il y a à dire sur moi:
✗ Dédicaces:

MessageSujet: Re: Open your eyes, everything will be okay {ANDREW}   Dim 28 Fév - 19:11

    La vie avait été un compte de fée durant quelques années, j’avais retrouvé la femme de ma vie et en plus nous avions eu un enfant ensemble sans même que je le sache. Pourtant, malgré le fait qu’elle ne m’ai rien dit, je ne lui en avais pas voulu. J’avais accepté mon fils comme un cadeau du ciel et surtout j’avais tout fait pour rattraper les 4 ans que je n’avais pas vécu avec lui. Pendant toutes ces années, nous avions réussi à construire une vie de famille qui me convenait et qui me rendait le plus heureux du monde. Pourtant, comme si Lily et moi n’avions pas vécu assez d’épreuves, peu de temps après notre mariage, elle avait été blessée lors d’une mission. Le pire dans tout ça, c’est qu’Emily perdit la vie dans cette incident. En plus, j’avais perdu mon papa de cœur Drew parce qu’il était en prison. Bref, la vie perdait énormément de sens en ce moment. Et puis, comme si ce n’était pas assez et bien on avait appris avec ma femme qu’on ne pourrait pas avoir d’autres enfants. C’était le coup de grâce, j’en pouvais plus de ce contexte qui laissait la possibilité d’une attaque de la mafia à tout moment. J’étais stressé en permanence et je voyais bien que Lily avait du mal à gérer après avoir failli perdre la vie. On était tous sous tensions et on essayait de ne pas le montrer pour ne pas inquiéter Kellian notre fils. J’étais mort de peur à chaque fois que je partais travailler, d’ailleurs, j’étais des plus exécrable là-bas. J’étais tendu et je m’en prenais souvent aux collègues. Heureusement, ils étaient au courant de ma situation et me pardonnaient rapidement.

    Encore ce matin, quand je m’étais levé, j’étais d’humeur maussade. Indirectement, j’en voulais un peu à Lily, c’est elle qui était en lien avec la mafia, elle qui risquait sa vie. Mais je passais outre, tout simplement parce que j’étais fou amoureux de cette fille. Malgré cet amour, notre relation pouvait être tendue parfois et ça me faisait mal. Mais que voulez-vous, apprendre que vous n’aller plus agrandir votre famille parce que votre femme c’est pris pour une casse cou, c’est pas si facile à accepter. Je m’étais donc dirigé vers la douche d’un pas lasse et je finis par prendre une bonne douche qui eu le don de me réveiller mais de me rendre encore plus dépourvu d’humeur. Il était tôt et tout le monde dormait encore à la maison. J’étais donc passé par la chambre de mon fils pour l’embrasser sur le front puis dans la notre pour embrasser ma femme. J’avais passé la journée à vérifier des comptes rendus et à faire de la paperasse. Je détestais ce genre de journée et du coup, je devenais vite irritable. Je m’engueulais souvent avec ceux qui écrivait comme des pattes de mouches. Après une aussi longue journée, j’avais envie de rentrer et de retrouver ma famille. J’avais tout de même retrouver mon sourire à l’idée de les retrouver. J’étais donc rentré assez rapidement en claquant légèrement la porte. Je ne me doutais pas que Lily aurait peur. D’ailleurs je l’entendit légèrement dire merde. Je me dirigeas donc vers la cuisine où je la vis avec le doigt sous l’eau. Elle venait de se blesser. Je viens la prendre dans mes bras tout en lui demandant.

    « - Coucou ma chérie… Comment s’est passé ta journée ? »

___________________________________
    I In my heart
    L Love forever
    Y You, You and You

    I Love You
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spider LilyUne admin déjantée mais vous l'adorez !
avatarLily K. Anderson
Spider Lily

Une admin déjantée mais vous l'adorez !

✗ En Messages : 1187
✗ Ici depuis : 20/09/2009
✗ Ton Age : 33
✗ Ton Quartier : Alamo Square
✗ Mon Job : Agent du F.B.I.

En savoir plus sur moi
✗ Ce qu'il y a à dire sur moi:
✗ Dédicaces:

MessageSujet: Re: Open your eyes, everything will be okay {ANDREW}   Dim 28 Fév - 21:20

    Je n'aimais pas me blesser surement par ce que je me sentais faible et fragile et c'est surement le cas en ce moment mais cependant j'avais peur pour un rien donc je me sentais encore plus fragile et vraiment comme une fillette, je n'avais pas l'habitude de me comporter ainsi car avant j'étais tellement sur de moi et oui... mais je ne sais pas pourquoi j'ai peur qu'il arrive encore des malheurs donc je me protège et m'inquiète pourtant c'est surement pour rien au fond mais bon, je dois m'inquiéter car cela m'endurcira peut-être un jour. Mais quand il s'approcha et me prit dans ses bras, mes craintes s'envolèrent, je m'étais toujours sentis en sécurité une fois que j'étais en présence de mon mari donc de l'homme que j'aime et surement que c'est totalement naturel ou alors c'est simplement l'amour, non ? Oui, je pense que c'est ça car mon cœur ne battrait pas aussi fort dans le cas contraire. Quand il me dit Coucou et me demanda comment s'était déroulé ma journée, tout me parut long enfin dans cette fameuse journée car et bien depuis mes 6 derniers mois, je n'avais pas fais autant de choses en l'instance de quelques heures... c'est marrant mais pour une fois, j'avais eu un emploi du temps surchargé enfin depuis que j'avais demandé un congé de repos au boulot car j'en avais besoin mais j'avais aussi besoin de reprendre mes esprits et d'enquêter sur Emily afin de savoir si mes doutes étaient vrais. Je posa délicatement ma tête sur son épaule et me blottit contre lui avant de commencer à parler.

    _Bonjour mon amour... J'ai d'abord été accueillir Drew à la sortie de prison et ensuite j'ai fais les courses et j'ai été chercher Kellian à l'école ! Enfin c'est la version courte. A toi l'honneur, je suis sur que tu as encore fais des ravages.

    Je ne pouvais pas m'empêcher de lui demander à mon tour ce qu'il avait fait car j'avais remarqué qu'il avait claqué la porte ce qui est parfois signe de mauvaises journée enfin je pense car c'est le cas quand j'en ai pour ma part bien que restant enfermé pratiquement tout le temps... j'en avais que très peu mais aujourd'hui est un bon jour. Je me sentais un peu de bonne humeur enfin moins déprimé que d'habitude et je ne savais pas pourquoi d'ailleurs surement l'effet du retour de Drew mais aussi naturel soit-il. Je sentais l'odeur de la sauce que je préparais sans même me soucier de la tourner, je ne pouvais m'empêcher de rester dans ses bras c'est bizarre mais c'était plus fort que moi et si cela crame... j'appellerais la pizzeria, pourquoi pas ? Enfin non ce n'était pas raisonnable de penser ainsi mais je ne sais pas pourquoi je ne pouvais pas relâcher la prise par moi-même. Je me mis à sourire, quelques choses que je fessais rarement mais pour une fois depuis 6 mois, ce sourire était vraie et pas du tout forcé pour dire "Je vais bien" alors que c'est faux mais j'avais besoin de sourire et l'envie aussi avant de commencer à parler.

    _Tu aimes les sauces carbonisées ? Enfin, je dis ça par ce que celle s'en approche bientôt.

    Soudainement je ris pour accompagner le tout, bon d'accord... ce rire était un peu plus forcé que le sourire qui était bêtement naturel mais je ne pouvais m'en empêcher car j'adorais rire mais il fallait aussi que je mettes un pansement sur mon doigt qui n'était plus sous l'eau et commençait à saigner à nouveau mais rien de bien grave mais forte heureusement je n'en prenais pas attention.

___________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew ▌Un père et un homme comblé
avatarAndrew M. Anderson
Andrew ▌Un père et un homme comblé

✗ En Messages : 209
✗ Ici depuis : 30/09/2009
✗ Ton Age : 30
✗ Ton Quartier : Aloma Square
✗ Mon Job : Inspecteur

En savoir plus sur moi
✗ Ce qu'il y a à dire sur moi:
✗ Dédicaces:

MessageSujet: Re: Open your eyes, everything will be okay {ANDREW}   Lun 1 Mar - 19:27

    Maintenant que j’étais rentré à la maison, j’étais de meilleure humeur, il faut dire que cette journée de boulot avait été des plus barbante. C’est bien le seul truc de mon métier que je déteste faire, la paperasse ne faisait que me rendre inutile. C’est vrai quoi, ce n’est pas remplir des papiers et signer des comptes-rendus qui sauvaient des vies. Je préférais largement être sur le terrain. Mais j’étais tellement irritable en ce moment que mon supérieur avait décidé de ne plus me laisser dans l’équipe d’intervention. Il avait surtout peur d’une bavure et je le comprenais en même temps. Si peut que je suis remonté, une patrouille pourrait mal tourner. Du coup, j’en étais arrivé là, devant un bureau à écrire et à engueuler tout le monde. C’était de ma faute, et j’étais plus en colère contre moi que sur les autres en même temps. Mais c’était comme ça, c’était bien plus facile de gueuler sur les autres que de réellement se remettre en question. Bref, arrêtons de parler de ça, je sais très bien les raisons de ma colère, mais c’est tout simplement difficile d’en parler à la personne concernée. C’est simple, j’en voulais à ma femme de travailler dans le FBI, je lui en voulais de croire qu’elle était invincible et surtout, je lui en voulais de croire qu’elle était seule. Franchement, comment on aurait fait si elle était morte durant cette mission suicide hein ? Comment Kellian aurait fait pour grandir sans sa mère et surtout, comment j’aurais fait pour vivre sans elle. Heureusement, le pire avait été évité. Mais en pensant qu’Emily y était restée, je me disais que Lily aurait pu être à sa place. C’était déjà difficile de perdre une amie proche alors je n’imagine même pas si au contraire cette personne aurait été ma femme. Tout cette haine que j’avais en moi avait du mal à s’exprimer. Lorsque je rentrais à la maison, je redevenais inexorablement le petit mari amoureux de sa femme et de son fils. Je n’arrivais pas à lui en parler, je sais que c’est la solution à tout mes problèmes, mais c’est juste pas possible pour l’instant. J’étais donc rentré remonté comme un coucou et j’avais fini par claquer légèrement la porte. Je ne pensais vraiment pas faire sursauter Lily et encore moins qu’elle allait se couper. J’avais fini par venir la voir dans la cuisine pour savoir ce qu’il s’était passé. Malgré ma colère, j’aimais tout de même prendre Lily dans mes bras et c’Est-ce que je fis bien naturellement. Je lui demanda comment c’était passé sa journée, elle avait été cherché Drew à la prison et notre fils. Une journée intense puisqu’elle ne sortait plus depuis quelques temps.

    « - Je vois que tu me connais bien, mais j’en ai juste marre d’être devant de la paperasse toute la journée, du coup, je pète les plombs. D’ailleurs, désolé pour le claquement de porte. Je ne voulais vraiment pas te faire tu sais… »

    Je l’avais serré un plus contre moi pour me faire pardonner. C’est vrai que je n’aurais certainement pas du claquer la porte. Mais que voulez-vous, il fallait bien trouver un moyen de se défouler. Etre dans ses bras me faisait du bien et même si la colère était toujours présente, je ne pouvais que remercier le ciel de lui avoir sauvé la vie. Je devais dépasser ce sentiment pour profiter des moments qui nous étaient offert. On était comme ça l’un contre l’autre et tout était oublié, on ne pensait plus à ce qui s’était passé, au fait qu’on n’aurait plus d’enfant, au fait qu’Emily n’était plus là. En l’espace de quelques secondes dans les bras l’un de l’autre, on arrivait à respirer quelques instants. Elle m’avait écouté attentivement sans même se préoccuper de ce qu’elle était en train de faire. D’ailleurs, ça avait l’air d’être bon, mais vu la tournure des choses, dans quelques temps, cela finirait par être brûlé. D’ailleurs, peut être qu’à l’instant même, il était déjà trop tard. D’ailleurs ma petite femme ne tarda pas à le faire remarqué en me demandant si j’aimais les sauces carbonisées.

    «  - Oh tu sais, si il faut, on appellera la pizzeria. Je suis tellement bien dans tes bras… »

    Je tendis tout de même le bras pour arrêter le feu, c’était un peu brûlé, mais on allait tout de même pas laisser brûler encore plus longtemps. Nous pouvions maintenant nous abandonner l’un à l’autre dans un câlin romantique. J’en profita donc pour l’embrasser tendrement tout en venant mettre une de mes mains sur sa nuque. Je voulais retrouver cette complicité qu’on avait tout les deux. Non pas qu’on était distant, mais il y avait eu un temps de latence qui avait fait de notre relation quelque chose de beaucoup moins heureux. Je voulais retrouver ce bonheur et passer à autre chose. Une fois ce baiser terminé, je n’avais même pas besoin de parler, tout était dit dans notre baiser, dans nos regards…

___________________________________
    I In my heart
    L Love forever
    Y You, You and You

    I Love You
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spider LilyUne admin déjantée mais vous l'adorez !
avatarLily K. Anderson
Spider Lily

Une admin déjantée mais vous l'adorez !

✗ En Messages : 1187
✗ Ici depuis : 20/09/2009
✗ Ton Age : 33
✗ Ton Quartier : Alamo Square
✗ Mon Job : Agent du F.B.I.

En savoir plus sur moi
✗ Ce qu'il y a à dire sur moi:
✗ Dédicaces:

MessageSujet: Re: Open your eyes, everything will be okay {ANDREW}   Lun 1 Mar - 20:21

    Soudainement je ne pouvais m'empêcher de sourire après avoir entendu qu'il s'excusait d'avoir claqué la porte, je ne pouvais pas lui en voulais car je l'avais fais plus d'une fois dans la passé quand Drew me déguisait dans des tenues loufoques d'ailleurs la favorite de Lily reste celle du crabe dans laquelle... il lui avait demandé sa main et elle s'en souviendra toujours d'ailleurs car il était déguisé en punk, le crabe et le punk auront finis par se marier pour finir. La jolie brunette que j'étais... pouvait avouer se sentir bien dans les bras de son mari, elle se sentait tellement bien qu'elle en oubliait sa journée et les derniers mois qui furent difficiles pour elle même si elle ne le dit pas, elle se pose énormément de questions, vois beaucoup trop mais l'important et le principal est que l'instant présent restera l'instant présent donc un instant romantique et donc qui le restera sans aucun doute. Sourire aux lèvres qui n'était as spécialement faux et complétement réelle depuis des mois et j'adorais cela. La journée que j'avais passés, je l'avais vraiment raccourcis car j'avais également oublié de précisé l'heure que j'avais utilisé afin de flâner sur la rive prés de Marina District afin de réfléchir sur mes choix car oui, revoir Drew m'avait relancé dans mon terrible dilemme... qui était de rester au FBI ou pas car perdre la vie, j'avais failli et je ne m'en remettrais pas de si vite mais la disparition d'Emily fur encore pire même si je suis persuadé qu'elle est encore en vie et que j'ai aussi rassemblé énormément de preuve, je pense que c'est surement la dernière affaire en rapport avec la FBI que j'oserais entreprendre. Mais arrêtons d'y penser et profitons du moment alors que l'odeur du plat de penne à la sauce basilic caressait mes narines et cramait.
    - Hummm c'est ce que j'appelle une journée difficile et cela ne me manque pas du tout, je suis même ravis de ne plus en avoir. Même si c'est difficile, je suis bien mieux ici.
    Je n'avais pas directement dis que je voulais arrêter de bosser pour le FBI mais au fond cela était un peu dans ce sens même si je n'étais pas encore certaine de mon choix, j'y pensais fortement et je ne pouvais pas faire autrement que de me poser la question mais c'est là qu'il coupa alors le feux réchauffant ou cramant la sauce après avoir précisé que des pizzas suffirait mais les pizzas ce n'était pas bon pour la santé mais bon... on s'en fiche au fond car nous avons droits à un moment romantique surtout quand il l'embrassa et qu'il mit sa main sur sa nuque... Lily était bien et ne savait même pas expliquer pourquoi elle se sentait planer à ce point, il était toujours aussi proches mais ce genre de moment se fessait assez rare bien sur ! Mais il avait dit également qu'il était extrêmement bien dans mes bras et bien je l'étais encore plus, c'était un genre de refuge pour moi. Un endroit ou j'étais bien et libre, en sécurité mais aussi protégée c'était d'enfer et encore... c'est un petit mot !
    - De touts les endroits que je connais, c'est celui ou je me sens le mieux donc je peux te comprendre et j'aime les pizza. Ça m'aide à rester lucide.
    Après cette jolie remarque, je me blottis amplement contre lui fermant les yeux et respirant un bon coup, je ne savais pas vraiment comment commander les pizzas sans arriver à me relâcher de ce moment pendant quelques instants car c'était plus fort que moi, bien plus fort. Laissant un jolie sourire sur mes lèvres et inspirant un bon coup... je pensais à Drew qui lui était surement avec Kacey et surtout à ramasser les dégâts qu'il avait causé avant d'aller en prison... c'est marrant mais je me demandais souvent pourquoi il reprendrais son job au FBI malgré tout ce qui s'est passé avant son arrestation, c'est étrange comment les gens fonctionner mais mourir pour son emploi était encore pire qu'autres choses alors qu'on a une famille et des amis... j'ai perdue une amie et maintenant ma seule crainte étant qu'on s'en prenne à ma famille même si nous étions en sécurité et bien, je savais que je prenais des risques, j'avais encore ce dossier caché au FBI dans le coffre de mon bureau et parfois, j'ai même eu envie de le bruler ou je ne sais pas quoi rien que pour effacer mes dernières années et les vivre d'une meilleure façon. Je réfléchis et inspira à nouveau.
    - Au fait, Drew a vraiment perdu beaucoup de poids, je ne sais pas ce qu'on donne à manger en prison mais hummm... ils doivent surement avoir plus de câlins que de pizza. Et puis... il a osé proposer de partager son menu du Macdonald avec moi, il a vraiment changé sachant qu'avant je n'aurais même pas réussis à avoir une cuillère de son pudding.
    Une petite pointe d'ironie pour adoucir les mœurs, je n'avais pas réussis à m'en empêcher au fond. D'ailleurs j'émis un petit rire léger rien de bien long, juste un petit instant.

___________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarKellian A. Anderson
I am a CUTE mini boys

✗ En Messages : 76
✗ Ici depuis : 06/03/2010
✗ Ton Age : 19
✗ Ton Quartier : A l'est de San Francisco
✗ Mon Job : Écolier de San Francisco

En savoir plus sur moi
✗ Ce qu'il y a à dire sur moi:
✗ Dédicaces:

MessageSujet: Re: Open your eyes, everything will be okay {ANDREW}   Lun 15 Mar - 2:59

    6h30: Driiiiiiiiiiiiiing ! Le réveil de Kellian retentit dans toute la petite maisonné. Après avoir appuyé sur le bouton, il soupir doucement en se levant du lit. Le petit au yeux bleus pétillants fait son lit et part ce refaire les cheveux et se lavée. Après quelques instants il eu terminé. C'était maintenant le temps de s'essuyé. Il pris sa serviette et enleva l'eau délicatement. Heureusement que le petit avait pris des vêtements avec lui quand il était partit a la salle de bain. Après avoir mordu délicatement sa lèvre vu qu'il ne trouvait plus de pâte a dent, à la place, il décide de s'habillé ! Cela seras beaucoup plus utile ! Après avoir mis son jeans et son chandail de couleur vert avec une grenouille dessus, il retrouva sa brosse a dent et sa pâte a dent dans l'armoire. Il lève doucement les yeux au ciel puis ensuite il se mis a se brosser les dents. Il était maintenant prêt ! Tout a fait prêt ? Non ! Il fallait qu'il mange en premier. Après avoir terminé, il partit a pied a l'école comme un grand sans ne rien dire. Les autobus passait à côté du trottoir. Il rencontra alors Cloé et marcha avec elle. L'école avait été très bien pour lui le matin. Il avait pu relaxer sur son pupitre pendant que la professeure expliquait des choses qu'il connaissais. Tandis que les autres élèves disaient tous qu'il dormait, le professeur leurs expliqua qu'il n'en avait rien a faire. Ensuite il avait passé un examens de 5 pages en mathémathiques et en français. Le petit avait eux cent en pourcentage. Comme d'habitude. Il était un petit vite vite.

    Quand il sortit dehors avec sa cage donc il portait Cheester, vu qu'il avait eu un exposé oral avec son professeur. Ce qui était très facile. Celui-ci venue prêt d'elle et déposa sa cage en la serrant dans ses bras. On dirait que elle pleurait.. Des larmes de joix ou de tristesse ? Il n'était pas vraiment certain. Quand ils étaient rentré tous les deux, il était partit joué dans sa chambre comme un grand. Il avait joué avec ses petites voitures en mangeant des bonbons sur. Ce qui était très drôle c'est que il fesait des yeux étranges quand il en mangeait des très très surs ou sucrés. Après avoir entendu une porte fermé et une voie tout comme Andrew son père, il couru dans les escaliers manquant de tombé. Mais il se tenait bien entendu pour ne pas se blesser. Il saute dans les bras de son père. Après lui avoir fait un énorme calin il se tourna vers sa maman. A chaque fois qu'il parlait, il tournait la tête vers celui qui parlait. C'était très drôle pour eux de le voir faire ça. Après avoir fait un soupir, il leurs dit doucement...


    « Kellian apelle la Terre et la Lune ! Kellian apelle la Terre et la Lune ! Je veut vous dire quelques chose ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew ▌Un père et un homme comblé
avatarAndrew M. Anderson
Andrew ▌Un père et un homme comblé

✗ En Messages : 209
✗ Ici depuis : 30/09/2009
✗ Ton Age : 30
✗ Ton Quartier : Aloma Square
✗ Mon Job : Inspecteur

En savoir plus sur moi
✗ Ce qu'il y a à dire sur moi:
✗ Dédicaces:

MessageSujet: Re: Open your eyes, everything will be okay {ANDREW}   Mar 16 Mar - 18:51

    J'étais si bien une fois avec ma famille. Je crois que depuis que j'ai vécu la peur de perdre à nouveau ma femme, je ne suis plus sur de vouloir faire ce boulot. C'est vrai quoi, j'en veux à Lily de prendre des risques et surtout de jouer avec le danger, mais quand on y pense, je suis pareil. Bien sur, je ne suis qu'un inspecteur de police, mais cela ne m'empêche pas de jouer avec le feu moi aussi. Plus le temps passait et plus je me demandais si ce n'était pas mieux pour notre famille de ne plus être dans le domaine judiciaire et de la police. Et si on ne devait pas prendre un nouveau départ et changer radicalement de métier. J'aimais ce métier, mais de là à ce que ma famille éclate, je ne voulais pas courir le risque. Je ne l'avais dit encore à personne, pas même ma femme, mais une chose est sure, je ne resterais pas inspecteur bien longtemps. Déjà que mes supérieurs ne me font plus confiance et ne me laisse que la paperasse et les choses insignifiantes à faire comme si j'étais un stagiaire. Bref, ça me rendait hors de moi et Lily l'avait bien compris quand j'étais rentré en claquant la porte. Heureusement toute cette tension s'était vite évaporée lorsque j'étais venu me blottir dans les bras de ma femme. Bon sang, même si les années passaient, mon amour pour elle ne faisait que grandir. Malgré le fait que j'étais en colère contre elle, je ne pouvais cesser de l'aimer. J'étais d'ailleurs toujours dans ses bras, elle faisait de la cuisine et depuis mon arrivée, tout allait de travers. La sauce venait de brûler et surtout, elle s'était coupé le doigt. Je n'avais pris la peine de lui demander si son doigt ne saignait pas. Comme je vous l'avais dit, elle avait très bien remarqué que je n'allais pas vraiment bien et après lui avoir exposé ma journée au combien passionnante, elle avait fini par me dire qu'effectivement c'était une journée difficile et que pour rien au monde elle ne voulait revivre ça. Qu'elle était mieux ici... Bon elle l'avait dit avec plus de subtilité mais l'idée était là. D'ailleurs, peut être qu'elle essayait de me dire qu'elle ne voulait plus travailler au FBI. Enfin, je ne voulais pas me faire des films. J'avais l'intention de lui dire ce que j'avais décidé...

      " -Oh oui comme tu dis... Tu sais, je n'osais pas vraiment t'en parler avant, mais je compte donner ma démission... Je ne peux plus travailler là-bas, j'ai toujours peur qu'il t'arrive quelque chose et d'un autre côté, je ne veux pas qu'il m'arrive quelque chose à moi aussi. Donc voilà, je pense que changer de boulot est la meilleure solution... "


    En disant mes projets, je m'étais collé un peu plus contre elle. Peut être une façon pour moi de lui faire comprendre que je ne voulais que notre bonheur, celui de Lily, mais aussi de Kellian. C'est vrai quoi, il a failli voir sa mère mourir, enfin pas voir mais c'est tout comme. Et puis, il a tout de même perdu sa marraine à cause de ce boulot, je ne voulais plus le faire souffrir et puis je n'arrive plus à m'épanouir au boulot donc autant changer. Elle avait fini par me dire que la sauce et le plat étaient à mettre certainement à la poubelle. Mais peu importe, les pizzas feraient l'affaire, j'étais si bien dans ses bras que je ne pouvais me résigner à la lâcher. D'ailleurs, elle évoqua la même chose ce qui me fit sourire. J'en avais profité pour lui demander sa journée. L'information la plus importante, c'était qu'elle avait été voir mon petit papounet à sa sortie de prison. Je savais que Drew sortait aujourd'hui, mais je n'avais pu me résigner à le voir dans cet état. Je préférais attendre un jour ou deux pour aller le voir et le voir en meilleure forme. Elle ne tarda pas à me parler un peu plus de lui et me dire qu'il était très maigre et surtout qu'il n'avait plus d'appétit. Le fait d'entendre ça me fit du mal et je ne pus que lui dire d'une petite voix...

      " - La prison change un homme Lily, j'irais le voir dans quelques jours, mon papa me manque et je veux lui parler de ce que je compte faire. Je ne veux plus travailler dans la police. Il saura me conseiller et puis si il veut parler je serais là pour l'écouter. Il m'a beaucoup manqué, mais je ne pouvais vraiment pas venir le voir dans cet état, c'est trop dur... "


    C'est à ce moment là que j'entendis mon fils descendre les escaliers quatre à quatre. C'est vrai que je me demandais si il était là, c'était bien calme à l'étage et je n'eus pas le temps de dire quelque chose qu'il était venu me sauter au cou. Une chance pour Lily que je n'étais plus dans ses bras. Il me serra fort, comme si il avait eu peur de me perdre. Enfin du moins, je le ressentis comme ça. Une fois descendu, il commença à faire son petit clown comme d'habitude. D'ailleurs, il avait le don de nous faire sourire. Il voulait nous parler et je me demande bien ce qu'il veut nous dire. C'est donc bien naturellement que je l'invita à ouvrir la bouche..

      " - Et bien vas-y mon grand nous t'écoutons... "

___________________________________
    I In my heart
    L Love forever
    Y You, You and You

    I Love You
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Open your eyes, everything will be okay {ANDREW}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Open your eyes, everything will be okay {ANDREW}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: San Francisco :: L'est de la ville :: Les habitations -